INTERMARCHE CASTETS 40 (archives)

le droit de recours des Tiers bafoué.

Alors que toutes les C.D.E.C. ont été annulées devant le Tribunal Administratif de Pau, la Cour Administrative d’Appel de Bordeaux et le Conseil d’Etat, le supermarché est resté ouvert au mépris des décisions de justice.

la faute à qui ? aux Elus qui ont redonné les mêmes autorisations qui avaient été annulées (2 fois par les tribunaux et la cour suprême du Conseil d’Etat).

les requérants ont été ruinés et ont disparus dans le mépris le plus total.

Le supermarché annonçait 37 emplois, seuls 14 emplois ont été créés à l’ouverture.

de nombreux magasins ont fermés causant la disparition de 19 emplois.

le gâchis économique des commerçants et des artisans n’a pas pesé pas lourd pour les élus de Castets.

 

 

 

 

Related posts

Leave a Comment

Current day month [email protected] *